Formation
USAR
Equipe cynotechnique
Concours
Formation

 

 

 

 

 

 

 

 

L’un des objectifs majeurs de la Direction Générale de la Protection Civile est la qualification de son personnel. Dans cette approche, le rôle de l’Ecole Nationale de la Protection Civile est de répondre aux besoins de cette institution en matière de formation et de qualification des personnels, seul garant pour disposer d’un Corps imprégné des règles d’un professionnalisme irréprochable. Parmi les avantages indéniables de la formation, avoir des personnels parfaitement formés aux dernières normes en vigueur en matière de protection civile.

Salle d’informatique

 

 

 

 

 

 

 

Amphi

 

 

 

 

 

 

La formation des personnels de la Protection Civile en matière de prévention, de sauvetage, de secours, de gestion des risques et aléas, de lutte contre les accidents et catastrophes, et en disciplines scientifiques, techniques et administratives, comprend des enseignements théoriques et pratiques ainsi qu’une instruction militaire.

La formation professionnelle dispensée à l’Ecole Nationale de la Protection Civile compte schématiquement trois niveaux :

Formation initiale

Une formation de base est dispensée aux jeunes recrues pour une durée déterminée (24 mois pour les élèves Officiers et 12 mois pour les élèves Sous- officiers et Caporaux). Au cours de cette formation, les stagiaires acquièrent les règles de la discipline militaire et les connaissances requises pour l’exercice de leur métier d’agent de la Protection Civile.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Formation continue

La formation continue est totalement complémentaire de la formation initiale. La formation continue a pour objet notamment l’actualisation et le renforcement des connaissances scientifiques et techniques du personnel de la Protection Civile. Elle permet non seulement son adaptation aux différentes tâches qu’il est appelé à assurer mais aussi l’acquisition de nouvelles qualifications et la préparation au changement d’activité. Ainsi, elle permet au personnel tout autant de développer son employabilité au long de son cursus professionnel.

La formation continue compte la formation de maintien et de perfectionnement des acquis du personnel et la formation d’adaptation à l’emploi.

La formation de maintien et de perfectionnement des acquis (FMPA) a pour objet la préservation et l'amélioration des compétences dès lors acquises par le personnel. On en distingue 2 types :

  • La FMPA de tronc commun, organisée principalement au sein des unités territoriales 
  • La FMPA de spécialité, organisée à l’Ecole Nationale de la Protection Civile ou autre structure  qui lui est rattachée
Formation spécialisée

Outre la formation initiale et la formation continue, une série de formations spécifiques à thèmes particuliers est également dispensée à l’Ecole Nationale de la Protection Civile. Il s’agit de la formation spécialisée correspondant aux principes de gestion des différents risques qui requièrent l’intervention des personnels de la Protection Civile (tremblement de terre, inondations, feux de forêts, accidents de circulation, accidents technologiques etc.…) ainsi que de formations permettant d'intégrer certaines entités spécialisées (Cellule Mobile d’Intervention Chimique, Cellule Mobile d’Intervention Radiologique, scaphandriers, GRIMP, Cynotechnie...)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Ecole Nationale de la Protection Civile assure des formations spécifiques théoriques qui sont renforcées sur le terrain au niveau de sites appropriés (feux de forêts, feux de navires, feux d’hydrocarbures, sauvetage côtier et spéléologie).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces formations sont co-animées par des formateurs marocains et étrangers dans le cadre de la coopération internationale en application notamment des conventions de partenariat conclues dans ce domaine.

 

Type de formation

 

Objectifs de la formation

Le sauvetage-déblaiement 

acquisition des techniques d’intervention pour la recherche et le sauvetage et la sécurisation de sites dans des milieux effondrés ou menaçant ruine 

Le risque chimique 

acquisition des techniques d’intervention lors d’accidents ou incendies impliquant des matières chimiques 

Le sauvetage aquatique 

acquisition des techniques nécessaires pour réaliser un sauvetage et pour porter secours à des victimes en détresse dans les étendues d’eau (rivières, fleuves, lacs, barrage etc.) 

Les feux de forêts 

acquisition des techniques d’intervention lors des opérations de lutte contre les feux de forêts

Le Scaphandrier Autonome Leger (SAL)

acquisition des techniques d’intervention lors  des opérations de sauvetage en eau profonde (profondeur entre 20 et 60m)

Le Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux (G.R.I.M.P)

Acquisition des techniques d’intervention, avec du matériel spécifique, pour sauvetage et extraction de victimes  en hauteur ou en excavations (gorges, puits, …) 

Le monitorat secourisme

acquisition des compétences nécessaires à l’enseignement des premiers gestes de secours avec des normes techniques et pédagogiques

Les feux d’hydrocarbures (LIF)

acquisition des techniques d’intervention lors des opérations de lutte contre les feux d’hydrocarbures 

Les risques radiologiques

acquisition des techniques d’intervention face aux risques radiologiques (sites industriels, portuaires, côtiers, maritimes, transport de matières dangereuses (TMD), établissements recevant du public et tous les sites utilisant des produits radioactifs)

Les feux de navires

acquisition des techniques d’intervention lors des opérations de sauvetage et de lutte contre les incendies à bord de navires dont la structure, le compartimentage des volumes, la nature de la cargaison, la dimension des accès et les cheminements rendent les opérations longues et difficiles 

La spéléologie

 

acquisition des techniques opérationnelles spécifiques aux interventions sur des milieux souterrains comprend les cavités souterraines, naturelles ou artificielles qu’elles soient noyées ou à l’air libre 

La Médecine de Catastrophes

Connaissance des méthodes d’organisation des secours au profit des victimes de catastrophe en cas d’événement majeur. 

La prévention et la réglementation

Connaissance des règles et consignes de sécurité en matière des risques d’incendie et de panique dans les constructions. 

Les Relations publiques 

acquisition des techniques de communication efficace avec les médias notamment lors d’événement potentiel. 

Risques Technologiques

Connaissance des risques liés à l'activité humaine mettant en péril la vie, la santé ou les biens d'un nombre important de personnes et pouvant constituer une menace certaine pour l'environnement.

Topographie

Connaissance des techniques utilisées pour lire les caractéristiques des différentes cartes et les mettre en pratique sur le terrain 

Gestion Opérationnelle et Commandement (GOC) 

Maîtrise des principes de base du commandement opérationnel

 

Equipes spécialisées

La Protection civile assure d’autres tâches spécifiques pour lesquelles elle doit utiliser des techniques particulières avec du matériel spécifique. Ces missions à caractère exceptionnel requièrent l’engagement d’un personnel compétent et spécialement entraîné. Pour cet objectif, des équipes spécialisées ont été créées et ont suivi des formations complémentaires renforcées par des exercices et des interventions réelles. Il s’agit de l’équipe de recherche et de sauvetage en milieu urbain (USAR) et de l’équipe cynotechnique.

 

 

 

 

 

 

 

USAR
USAR : (Urban Search And Rescue / recherche et sauvetage en milieu urbain)

L’unité marocaine de recherche et de sauvetage en milieu urbain (USAR), spécialisée dans les interventions de haut niveau en cas de tremblement de terre ou d’effondrement dans un pays tiers, a décroché la certification de conformité aux standards de l'ONU en matière de gestion des catastrophes, délivrée par le Groupe consultatif international de recherche et de sauvetage appelé communément INSARAG, sous l'égide du Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires relevant des Nations Unies (OCHA).

Il est à souligner que le Groupe consultatif international de recherche et de sauvetage est un réseau regroupant des pays exposés aux risques de catastrophes et des pays pourvoyeurs d’assistance internationale ainsi que des organisations impliquées dans la recherche et le sauvetage en milieu urbain.

Le système de Classification Externe INSARAG (CEI) exige des équipes pourvoyeuses de l’aide internationale des compétences qualifiées et des équipements standardisés pour une intervention opérationnelle efficiente. Seules les équipes répondant aux normes strictes de classification des équipes USAR sont enregistrées dans l’annuaire USAR de l’INSARAG et reçoivent le label d’équipe internationale de recherche et de sauvetage après avoir satisfait à l’exercice de certification piloté par des experts internationaux.

Notons que les équipes USAR appartiennent à des pays portant assistance internationale en cas de tremblement de terre survenu dans un pays tiers lorsque la capacité d’intervention du pays touché est dépassée. Elles sont chargées de localiser et sauver des victimes ensevelies sous les décombres à l’aide de chiens de recherche et de matériel spécialisé.

A ce même titre, l’équipe USAR Maroc, classée équipe USAR Lourde, est une entité opérationnelle capable de mener des opérations de secours lors de catastrophes de grande envergure selon les standards internationaux. Elle est constituée d'une équipe de conduite des opérations de recherche et de sauvetage, quatre équipes de sauvetage sous les décombres, quatre équipes de recherche technique, quatre équipes cynotechniques, quatre équipes médicales et une équipe technique de logistique opérationnelle.

La création de cette entité est venue consolider le processus de renforcement et de mise à niveau de la Protection Civile, dont l’objectif principal est d’assurer la protection de la population et la préservation des biens et de l’environnement contre toutes sortes d’atteintes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Equipe cynotechnique

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Equipe cynotechnique : « le flair canin au service des sauveteurs»

En 2003, le premier Chenil National de la Protection Civile a été mis en place au niveau de l'Ecole Nationale de la Protection Civile à Casablanca avec l’acquisition de 5 chiens de sauvetage. Actuellement, L’équipe Cynotechnique de la Protection Civile compte dans ses rangs 9 maîtres-chiens et 13 chiens de sauvetage.

Cette équipe spécialisée, composée d’un chien et d’un maitre-chien, intervient dans la recherche de personnes ensevelies sous des décombres lors d’un sinistre (effondrement de bâtiments ou tremblement de terre). Elle complète et renforce les équipes de sauvetage et déblaiement en participant aux opérations de secours et d’assistance aux victimes de catastrophes.

Afin de mener à bien sa tâche, l’équipe cynotechnique est amenée à suivre des formations en matière de techniques cynophiles. Les binômes chiens/maîtres-chiens s’exercent régulièrement et sont encadrés par des moniteurs spécialisés qui s’assurent de l’adaptation du chien aux diverses manœuvres. Ces mises en situation permettent à ces équipes de développer les compétences opérationnelles requises lors d’interventions effectives.

Il est à souligner que les capacités olfactives et sensorielles des chiens aident indéniablement les équipes de sauvetage à repérer rapidement les victimes ensevelies lors d’un sinistre.

 

Concours